9 juin 2017

Le domaine de longue toque à gigondas engage sa conversion bio et met en place des mesures agro-environnementales

Le Domaine de Longue Toque - 27ha en AOP Gigondas, Vacqueyras & Côtes du Rhône Villages Plan de Dieu – est la propriété de la Maison Gabriel Meffre depuis 1999. Dès le début, le domaine a été conduit selon les principes de la viticulture raisonnée avec l’objectif de réduire significativement son impact sur l’environnement. En 2001, le domaine a obtenu le label “Terra Vitis”, renouvelé chaque année. Désormais, une nouvelle étape est engagée depuis le printemps 2017 : la conversion à l’agriculture biologique.

Une évolution en phase avec l’engagement en Responsabilité Sociétale de la Maison
Depuis juin 2015, Gabriel Meffre est reconnu “Entreprise Responsable” grâce à l’obtention du "niveau 3 - confirmé" de l’évaluation AFAQ 26000. Cette reconnaissance d’un engagement fort en matière environnementale, sociale et économique est le résultat d’un travail collectif et d’une adaptation permanente, engagé depuis le début des années 90.
La Maison Gabriel Meffre est l’un des tous premiers Négociants du sud de la France à avoir été évalué à ce jour.
 

Une démarche d’excellence et d’ambition pour le Domaine
“La démarche Terra Vitis nous a fourni un cadre pour réfléchir à nos pratiques et voir comment les améliorer” explique Nicolas Speranza, Responsable des Vignobles, recruté en 2014 pour son expérience en viticulture bio et chargé de porter ce changement. “Chaque fois, c’est une expérience à la fois stimulante et stressante car il s’agit de faire mieux avec moins.” En effet, seuls les produits d’origine naturelle sont autorisés en agriculture biologique, ce qui exclut totalement l’usage de désherbants. Plus d’interventions du vigneron dans les vignes sont donc nécessaires, avec plus de recours à des pratiques ancestrales, moins mécanisées. “Pour moi, c’est surtout une question de bon sens que de vouloir travailler de la manière la moins interventionniste et la plus proche de la nature possible”. Même si cela n’est pas anodin pour le domaine puisque cela s’accompagnera d’une hausse des coûts annuels de fonctionnement.

Une démarche globale avec le développement de mesures agro-environnementales
La transition de la viticulture raisonnée à la viticulture biologique s’inscrit dans une démarche globale, comme l’explique Etienne Maffre, Directeur Général de la Maison : “Chacune de nos actions reflète notre engagement en matière de développement durable. Depuis quelques années, nous réalisons des plantations issues de sélections massales sur le domaine, ce qui nous permet de garantir la préservation du patrimoine génétique de nos meilleures vignes. En 2017, environ 10% de nos investissement sont consacrés à des projets en lien avec l’environnement.”

Parmi ces projets, deux concernent directement le Domaine de Longue Toque :
- L’utilisation d’un cheval de labour ce printemps sur les parcelles de vieux Grenaches qui ne sont pas mécanisables.
- La mise en place de bandes de fleurs autour de 8ha de vignes d’un seul tenant dans le secteur de “Montmirail” (AOP Gigondas) cet automne. Cet espace non traité et non productif permettra le développement de diverses variétés d’insectes et petits animaux, favorisant ainsi la biodiversité.

Après 3 ans de conversion et un audit indépendant, les vins du Domaine de Longue Toque devraient être labellisés “bio” à compter du millésime 2019.