appellation photo
Laurus

Hermitage

Appellation d'origine protégée

Cette appellation tire sa renommée d'un subtil dosage entre histoire et terroir. Du repentir du Chevalier de Sterimberg au 13e siècle à l'exceptionnel situation de ses vignobles, l'Hermitage est considéré comme un cru de légende. L'Hermitage Blanc Laurus fait honneur à cette réputation avec un mono-cépage 100% Marsanne qui exhale toutes les qualités d'un grand vin.

Hermitage
couleur
2011
Equilibre & Finesse
description_recompenses

L’avance prise par la végétation suite à un hiver doux et un printemps chaud a fondu pendant le mois de juillet, frais et pluvieux. Puis les températures élevées d’août et de septembre ont permis une belle maturation des baies. La récolte a débuté le 11 septembre dans d’excellentes conditions.

Récompenses
92  Wine Spectator
 
etiquette
Hermitage
millésime
2011

Cépages: 

  • 100% Marsanne

Terroir: 

Secteur est de la colline de l’Hermitage, sur terrasses alluviales à 200m d’altitude. 

Vinification: 

Récolte manuelle. Macération pelliculaire des raisins puis pressurage. Après fermentation alcoolique en cuve, la fermentation malolactique se fait en pièces de chênes Laurus de 275 litres à températures contrôlées (16/18°C). Élevage sur lies fines 14 mois avec bâtonnage pendant le 1er mois.

Quantité produite: 900 cols
Date de mise en bouteille: 28/03/2013

Note de dégustation: 

Robe brillante, jaune or pâle aux légers reflets dorés. Nez vif marqué par des arômes de fleurs (chèvrefeuille) et de citron confit. Bouche sur les notes de poivre blanc, pâte d’amande et caramel au beurre, typique de l’Hermitage. Vin à la fois rond et minéral, légèrement salin, d’une grande subtilité (Fév. 2014).

Service & accords: 

10-12°C – A ouvrir idéalement 2h avant

Joue de veau braisée aux morilles
Aumônières de noix de St Jacques
Loup aux citrons confits

Potentiel de garde: 3 à 10 ans

Age des vignes & rendement: 

30 ans en moyenne – 27 hl/ha

L’histoire du nom de l’appellation est lié à la légende du Chevalier de Sterimberg. On raconte que, lassé de la guerre et des croisades, il se serait repenti en se consacrant à la prière et à la culture de la vigne autour d’un ermitage sur la collie de Tain.

Envoyer à un ami