appellation photo
Laurus

Hermitage

Appellation d'origine protégée

Entre histoire et terroir, l'appellation Hermitage fait partie des crus de légende. L'Hermitage Rouge Laurus est à la hauteur de cette renommée en exprimant et sublimant tout le caractère puissant et fruité de son unique cépage, la Syrah pour un grand moment de dégustation.

Hermitage
couleur
2010
Puissant & Aromatique
description_recompenses

Automne et hiver très secs puis une fin d’hiver particulièrement froide ont permis d’arriver au printemps avec un vignoble dans un état sanitaire parfait. Les pluies d’avril et mai ont comblé le déficit en eau. Vendanges à partir de la fin septembre dans de bonnes conditions.

etiquette
Hermitage
millésime
2010

Cépages: 

  • 100% Syrah

Terroir: 

Vignes sélectionnées sur le secteur de Tain l’Hermitage, au coeur de l’appellation. Sols de terrasses alluviales recouvertes de petits galets orientés sud-ouest/sud-est et sols argileux orientés nord/sud.
L’assemblage de ces deux terroirs permet un bel équilibre entre puissance et fruité.

Vinification: 

Raisins ramassés à la main. Mise en cuve et fermentation alcoolique en cuve puis les vins sont ensuite soutirés en pièces de chênes Laurus de 275 litres . Fermentation malolactique à température contrôlée (16/18°C) en pièces Laurus de 275l. Puis élevage sur lies fines pendant 15 mois (pièces neuves).
 
Quantité produite: 660 cols
Date de mise en bouteille: 26/04/2012

Note de dégustation: 

C’est un 2010 « solaire », caractérisé par une robe pourpre sombre, profonde. Le nez offre des arômes gourmands, de fruits rouges confiturés, de prunes à l’eau de vie accompagnés de notes sanguines. En bouche, les tanins sont bien présents et fondus. La finale, fraîche, est sur les notes de genièvre (Fév. 2014).

Service & accords: 

16-18°C – A ouvrir idéalement 2h avant
 
Châteaubriand
Civet de lièvre truffé
Dessert au chocolat noir
 
Potentiel de garde: 15 ans et plus

Age des vignes & rendement: 

30 ans en moyenne – 27 hl/ha

L’histoire du nom de l’appellation est lié à la légende du Chevalier de Sterimberg. On raconte que, lassé de la guerre et des croisades, il se serait repenti en se consacrant à la prière et à la culture de la vigne autour d’un ermitage sur la collie de Tain.

Envoyer à un ami