Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... le Grenache !

La Maison Gabriel Meffre vous dévoile tous les secrets du Grenache !

Pas de Gigondas sans Grenache !

Représentant aujourd’hui 65 à 70 % du vignoble de la Maison Gabriel Meffre, le Grenache est considéré comme le cépage « roi » de la Vallée du Rhône méridionale. Originaire d’Espagne (Garnacha), il a pleinement trouvé sa place dans notre région où il est le cépage majoritaire de la plupart des vins d’appellation. C’est le cas au Domaine de Longue Toque

 

Par exemple, sur l’appellation Gigondas créée en 1971, l’assemblage doit être réalisé avec un minimum de 50 % de Grenache. La cuvée Hommage à Gabriel Meffre, produite à partir d’une sélection de Grenaches centenaires, en est composée à hauteur de 98 %.

 

Une expression différente selon les terroirs

C’est un cépage fascinant car son expression varie selon les terroirs.

Sur sols de sable, il s’exprime à travers des tanins délicats, beaucoup de finesse et de suavité, ce qui lui vaut d’être souvent comparé au style de Grenache issu des terroirs de sable de l’AOC Châteauneuf du Pape.

Les terroirs calcaires, situés entre 300 et 500 mètres d’altitude, lui confèrent une belle fraîcheur, empreinte de minéralité avec une finale presque saline.

Enfin, sur les  terroirs de marnes sablo-calcaires, les deux expressions vont se mêler dans un ensemble particulièrement harmonieux : des Grenaches à la fois puissants et suaves, aux tanins très délicats.

 

Quelle pratique culturale pour le Grenache ? 

Le Grenache est un cépage vigoureux, adepte d’une taille courte, en gobelet. Il est très résistant à la sécheresse et à certaines maladies. En revanche, il a une propension au phénomène de coulure, un accident végétatif qui peut survenir pendant la floraison de la vigne et qui entraîne la chute des grains en formation. Selon la période et la météo, l’impact peut être significatif.

 

En 2017, ce fut malheureusement le cas : “La floraison a eu lieu durant un mois de juin très chaud, les fleurs n’ont pas donné de fruits. Les rendements ont été très faibles.” se rappelle Antoine Dupré, Directeur des Vignobles.

 

Quelle vinification pour ce cépage ?

La dégustation de ce merveilleux cépage se mérite ! A l’instar du pinot, le Grenache est compliqué à vinifier car il a une tendance naturelle à l’oxydation. Après une macération d’environ  30 jours pour les Gigondas, il est élevé entre 14 et 18 mois selon le millésime, en cuves ou demi-muids (fûts de 600 l.). Une fois en bouteille, le Grenache se prête très bien à la garde. Après un séjour en cave, on peut lui trouver des airs de famille avec certains pinots noirs de Bourgogne.

 

Que vous réserve le Grenache à la dégustation ?

La note aromatique la plus caractéristique est la framboise. Selon le terroir,  elle se révélera plus ou moins acidulée, plus ou moins mûre. En tout cas, si elle est bien présente au nez et en bouche, le vigneron peut être satisfait d’avoir travaillé au plus proche de l’expression du cépage.

 

Avec un vin majoritairement composé de Grenache, comme le Gigondas Hommage à Gabriel Meffre, Antoine nous donne son accord parfait : “Je l’aime particulièrement avec du gibier aux airelles. Ses arômes s’expriment pleinement en accompagnement d’un plat de viande assez forte, notamment dans une tonalité sucrée-salée”.

 

Gigondas, Vacqueyras, Côtes du Rhône Villages Plan de Dieu… le Grenache est présent dans la quasi totalité des vins rouges de la Vallée du Rhône méridionale. Qu’il soit associé à la Syrah, au Mourvèdre ou encore au Cinsault, à votre tour maintenant de partir à la découverte de l’expression du Grenache dans nos vins !

 
 
 

 

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

4 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.