La présence de notre Maison à l’export

Découvrez quelle est la présence de la Maison Gabriel Meffre à l'export !

En moyenne 75 % de la production est exportée

Selon les années, cela peut monter jusqu’à 80% !“ nous confie Anthony, Directeur des Relations Publiques, qui voyage régulièrement pour présenter les vins de la Maison dans le monde. 

Le développement de l’Export a été un vrai pari réussi pour la Maison qui comptait moins de 50 employés à l’arrivée d’Anthony en 2000. Aujourd’hui, ce sont plus de 120 personnes qui oeuvrent au sein de l’entreprise, dont une équipe de 10 personnes en charge des ventes export.

 

37 pays clients répartis dans le monde

La Maison Gabriel Meffre est présente sur plusieurs continents comme l’Europe du Nord, l’Amérique du Nord et l’Asie.

“Nous travaillons très bien avec l’Angleterre, l’Irlande, les Pays Bas et le Danemark. Ce sont des partenaires fidèles et constants depuis de nombreuses années”.

Les distributeurs des vins Gabriel Meffre sont souvent des partenaires de longue date qui font pleinement confiance à notre Maison.

En Asie et Océanie, le commerce se développe de plus en plus, notamment en Nouvelle Zélande, en Australie et en Chine. Le Japon quant à lui, est un partenaire avec un marché très stable et sophistiqué depuis longtemps. 

 

Dans ce paysage, la Chine est un véritable “outsider” : “La Chine opère depuis quelques années une montée en compétence phénoménale sur le domaine du vin”. Anthony se souvient des formations très simples qu’il donnait il y a quelques années : “Tout cela a bien changé depuis, et le public devient vraiment connaisseur. Nous assistons à une progression fulgurante des distributeurs qui veulent connaître les produits qu’ils commercialisent”.

 

Wild Pig et Fat Bastard, des gammes dédiées à l’export

Si en France les consommateurs apprécient des marques plutôt traditionnelles, sur les marchés export, les attentes sont un peu différentes. C’est pour cette raison que nous  proposons des marques plus décalées comme Wild Pig et Fat bastard. Elles sont travaillées comme tous nos autres vins, avec une attention de chaque instant sur la qualité. Preuve en est : leur succès incontesté depuis plus de 20 ans aux Pays-Bas, aux Etats-Unis ou encore au Canada. “Ces destinations laissent beaucoup plus de place aux marques de vin originales et marketées !” explique Anthony.

 

La Maison Gabriel Meffre réputée pour sa fiabilité

Considérée par les distributeurs comme très fiable de par notre expérience, notre structure est rodée et connaît parfaitement les démarches administratives, la législation, la réglementation des étiquettes etc. : un gage de fluidité pour nos partenaires export. L’autre point fort est une très bonne image de Négociant-Producteur avec des vins d’une grande constance. 

 

Nos vins ont d’ailleurs acquis une forte notoriété grâce à la presse spécialisée étrangère. Des références comme Wine Spectator ou Robert Parker attribuent régulièrement de très belles notes à nos vins (95/100 Domaine de Longue Toque – 94/100 Condrieu Laurus, etc.).

 

Les ambitions pour les années à venir

Nous avons l’ambition de développer nos marchés aux Etats-Unis. Il reste beaucoup de travail à faire car il y a énormément de concurrence avec des vins qui proviennent du monde entier”. Tous les distributeurs connaissent les vins de la Vallée du Rhône, c’est un gage de qualité qui permet de partir du bon pied pour une extension du marché. La Maison Gabriel Meffre commence également à explorer le marché Sud Américain avec une première commercialisation au Brésil.

 

Enfin, les marchés déjà existants sont à soigner. Tout l’enjeu de l’export est de trouver des partenaires fiables et constants avec qui établir un relationnel de qualité. “Les valeurs de la Maison se retrouvent dans le choix des partenaires distributeurs. Nous privilégions généralement des partenaires qui nous accordent une place dans leur réflexion.“

 

Notre Maison souhaite avant tout avancer solidement et dans la confiance pour assurer une vraie pérennité avec nos partenaires internationaux. Il reste encore une belle suite à écrire pour faire connaître nos savoir-faire, nos vins et notre histoire à l’étranger !