La vinification du vin rosé, un savoir-faire à part entière !

La vinification des vins rosés de la Maison Gabriel Meffre

Par saignée ou pressurage direct ?

La vinification par saignée repose sur le principe de la macération des raisins. Les baies sont d’abord foulées, le but étant de faire éclater la peau et libérer ainsi la pulpe, les pépins et le jus. Les arômes et pigments de tous ces éléments se diffusent en cuve pendant plusieurs heures, en fonction de l’intensité colorée recherchée. La cuve est ensuite “saignée” : après ouverture de la vanne, le jus est récupéré puis débourbé (ou clarifié) afin de séparer la partie solide (peau et pépins) de la partie liquide (jus). Enfin, le jus fermente à basse température. Notre Tavel Gabriel Meffre est vinifié ainsi.

 

Par pressurage direct, la vinification consiste à mettre directement les raisins dans le pressoir. L’objectif est de limiter le contact entre le jus et la peau des raisins, afin d'obtenir des vins à la teinte rose pâle. Les grains très mûrs, gorgés de sucre, se mêlent aux plus jeunes, plus acides. La suite est la même que pour la vinification par saignée : une fermentation à basse température pour extraire  les arômes primaires, issus de la baie (les arômes secondaires étant issus de la fermentation). Nous vinifions ainsi nos Côtes du Rhône et Côtes de Provence rosé, vins sur lesquels les consommateurs attendent des rosés pâles et fruités.

 

 

Selon les appellations & cépages

Véronique Torcolacci, oeonologue explique : 

“Sur notre Côtes du Rhône Gabriel Meffre, nous privilégions l’expression des arômes de fruits rouges et de cassis de la Syrah. Ce cépage très “colorant” est ainsi vinifié en premier pour limiter la coloration du jus et la montée en degrés d’alcool”. 

Sur le Grenache, nous visons une maturité qui permette de révéler ses notes fruitées et en particulier la pêche. 

Enfin, le Cinsault, est intégré dans l’assemblage final pour son équilibre entre rondeur et vivacité, ainsi que son potentiel aromatique.

 

Pour l’ensemble de nos vins rosés, “nous sommes toujours très vigilants sur l’équilibre entre alcool et acidité. Ce que je souhaite avant tout, c’est élaborer des vins appréciés  à la fois pour leur fraîcheur et leur capacité à accompagner des plats d’été”, conclut Véronique.

 

La cuvée amoureuse, Château du Grand Escalion, le vin rosé de gastronomie de la Maison Gabriel Meffre

 

La particularité de la Cuvée Amoureuse

Sélection de parcelles spécifiques du Château Grand Escalion, la cuvée Amoureuse est issue d’un assemblage entre cépages rouges et cépages blancs.

“Cette vinification nous permet d’obtenir un rosé où les notes fleuries, apportées par les cépages blancs, se mêlent harmonieusement aux notes fruitées des cépages rouges.”

Une particularité qui en fait un rosé de dégustation et de gastronomie, compagnon idéal de mets raffinés et aux saveurs marines

 

Produire des vins rosés alliant fraîcheur, équilibre et richesse aromatique est une priorité pour nous. Notre choix de vinification, notre inventivité et nos propositions sont toujours guidés par ces principes

 

 

Veronique Torcolacci, Maison Gabriel Meffre

Dans cet article, vous avez découvert le témoignage d'un membre de l'équipe Gabriel Meffre, il s'agit de :

Véronique Torcolacci, Directrice Achats & Qualité des Vins.

Arrivée dans la Maison en 1991, Véronique a en charge le style et la qualité des vins Gabriel Meffre. De la sélection parcellaire à la vinification, chaque cuvée passe entre ses mains expertes et celles de son équipe.