Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... le Mourvèdre

La Maison Gabriel Meffre vous dévoile les secrets du cépage Mourvèdre

Un cépage qui aime le soleil et l’humidité !

En France, il est cultivé principalement en Vallée du Rhône, en Languedoc et dans la région de Bandol.

Anthony Taylor, Brand Ambassador de la Maison, explique :

“Les vins rouges de l’appellation Bandol sont majoritairement élaborés à partir du cépage Mourvèdre. Les parcelles font face à la mer et reçoivent l’humidité des entrées maritimes. Cela tempère le côté sauvage du Mourvèdre et permet une maturité du raisin très équilibrée.”

 

La fertilité du Mourvèdre est assez irrégulière et son rendement doit être peu important pour que ses souches ne s’épuisent pas rapidement. La quantité de raisin peut varier du simple au triple suivant les années. C’est un grand capricieux, sensible à toutes les maladies majeures de la viticulture. 

 

Véronique Torcolacci, Directrice Achats & Qualité des Vins de la Maison indique : 

“C’est le cépage que nous récoltons en dernier. Il a besoin d’humidité pour pouvoir s’exprimer le plus possible, nous choisissons donc un moment ou il a y un peu de rosée le matin pour le récolter. Cette année, cela s’est fait début octobre.”

 

 

Son identité organoleptique

Le Mourvèdre a des arômes de fruits noirs comme la mûre, parfois de cannelle ou de poivre. “Le Mourvèdre, c’est de l’épice et un côté un peu sauvage similaire au cuir. On y trouve parfois des arômes de fumé. Cela est d’ailleurs lié aux tanins qu’il contient ”, précise Anthony.

 

Troisième cépage le plus important de la Vallée, le Mourvèdre produit des vins puissants, à la robe généralement foncée. S’il existe des cuvées 100% Mourvèdre, il est plus souvent utilisé en assemblage avec le Grenache, la Syrah le Cinsault et le Carignan.

On l'ajoute pour apporter plus de complexité aux cuvées et transmettre notamment son caractère empyreumatique.

 

Véronique détaille : 

“La Syrah amène l’acidité, les fruits bleus (prune et réglisse), le Grenache évoque la fraise, la richesse et la densité de la cerise, le Mourvèdre c’est la structure tanique, le côté puissant un peu épicé”.

 

 

La place du Mourvèdre au sein de la Maison Gabriel Meffre

La Maison Gabriel Meffre cultive du Mourvèdre au domaine de Longue Toque. Par exemple, dans le Gigondas du domaine, il représente 9% de l’assemblage sur le millésime 2016.

Véronique explique :

”Nous avons 1 hectare de ce cépage sur nos parcelles de Gigondas. En 2016, il a atteint un degré de qualité particulièrement élevé. Nous avons donc choisi d’en ajouter à l’assemblage sur ce millésime pour apporter une complexité supplémentaire au vin. En revanche, en 2017, nous avons préféré l’écarter car il n’avait pas atteint la maturité suffisante. “

 

Ce cépage est également présent en assemblage sur différentes références de la Maison comme le Côte du Rhône Villages Laurus, ou, dans notre gamme "Gabriel Meffre", les Cairanne "Saint Jean" BIO, Rasteau "Saint Didier" ou encore Côtes du Rhône Plan de Dieu "Saint Mapalis".

 

Anthony Taylor pécise :

Le pourcentage de Mourvèdre dans les assemblages est vraiment dépendant des conditions météo du millésime. Cet excellent cépage est délicat à entretenir. Nous cultivons cette exigence de stabilité de nos cuvées. Nous restons donc très attentifs à la vérification de la maturité idéale du Mourvèdre” .

 

Avec ses notes de tabac ou de coing, parfois de cuir, le Mourvèdre participe avec sa matière à la fois puissante et élégante, au caractère des vins de la Vallée du Rhône méridionale. A la fois délicat et incontournable, il apporte sa touche singulière aux vins de la Maison Gabriel Meffre !