Les vins rouges de la Maison Gabriel Meffre s'invitent sur les tables de l'été

Quels vins déguster en période de grosse chaleur ?

Pendant l’été, les températures montent et les vins érigés au rang de crus comme des Vacqueyras, Gigondas ou Châteauneuf du Pape sont à éviter, car leur température de service ne les valorise pas. 

 

Anthony Taylor, Directeur des relations publiques :

“La montée en température est exponentielle pour l’évaporation de l’alcool, ce qui peut rendre certaines cuvées très agressives. Un Gigondas avec des tanins prononcés a besoin d’être servi ni trop frais ni trop chaud pour que l’alcool ne prenne pas le dessus.”  

 

Des vins rouges fruités peuvent s’avérer tout à fait adaptés à une dégustation gourmande et fraîche, en voici quelques exemples.

 

Gabriel, Merlot 2018, un rouge d’été par excellence

“Plus un vin est fruité, plus on peut se permettre une température de service basse. Le Merlot est un cépage fruité que nous vinifions en macération courte. C’est un rouge d’été par excellence. N’hésitez pas à le placer au réfrigérateur un peu avant dégustation pour le servir entre 14 et 15° C“, précise Anthony.

 

Ce qui rend avant tout son profil aromatique très appréciable par un temps ensoleillé est son nez rafraîchissant. Il dégage des arômes de fruits rouges et d’épices que l’on retrouve également à la dégustation. Il n’en reste pas moins rond et soyeux, autant dire qu’il a tout pour plaire !

 

Côtes du Rhône, Saint Vincent 2017, rondeur et gourmandise

Ce vin composé de Grenache à 70% et de Syrah à 30 % est un classique de l’appellation. Les cépages qui le composent sont vinifiés séparément pour en extraire au mieux leurs spécificités puis sont assemblés.

 

Anthony le décrit ainsi : “La gourmandise pure, avec un côté rond et juteux. Il est de ceux dont on demande un deuxième verre après le premier !

 

Avec ces notes de prune et de cerise, il est idéal à déguster entre 15 et 17 °C. “Parfait en apéritif, il s’associe aussi très bien avec des mets à faible acidité. Des salades composées fraîches aux saveurs douces, un tartare de boeuf ou encore du poulet citronné grillé au barbecue.

 

Ventoux Rouge, Saint Pétrarque 2017, souplesse et douceur

Cultivées en altitude, les vignes de l’appellation Ventoux bénéficient d’un climat frais grâce à l’air qui descend du "Géant de Provence".

 

A servir idéalement entre 16 et 18°C, nous conseillons de ne pas le conserver plus de 4 années. Vous y retrouverez ainsi la fraîcheur des fruits frais avec une belle rondeur ainsi qu’une séduisante sensation épicée en fin de bouche.

 

Il offre des tanins très souples et doux, ce qui en fait un vin assez tonique. Il peut se boire frais en apéritif avec des charcuteries ou à table sur un fromage de chèvre frais ou un carpaccio. La salinité des tapenades se marient aussi très bien avec ce vin !

 

Côtes du Rhône, Saint François bio, 2017, puissance et tonicité

Ce vin qualifié de tonique et d’impactant est riche et juteux. Son nez très expressif aux arômes d’épices en font un vin avec beaucoup d’énergie. Ce n’est pas un vin de garde ; consommé dans les 3 années après mise en bouteille, il exprimera de jolies notes de framboises et de cerise.  

 

Le millésime 2017 a connu une canicule exceptionnelle pendant les vendanges, ce qui a fait monter les sucres rapidement. Cette particularité lui confère un caractère rond et juteux très appréciable. “Cette cuvée est adaptée pour ceux qui aiment avoir plus de saveurs dans leur vin. Il a la puissance nécessaire pour s’associer parfaitement avec une belle côte de boeuf. C’est un millésime très abordable.

 

 

Vous l’aurez compris, le secret pour apprécier un vin rouge en été est sa température de service et les mets avec lesquels vous les dégustez. Nos articles “Quels vins pour accompagner coquillages et crustacés ?” (à paraître en août) et “Quels vins choisir pour l’été ?” vous donneront d’autres idées d’accords à savourer aux beaux jours.