La sélection massale, une démarche de sens pour notre Maison

La sélection massale , une démarche qui a du sens pour la Maison Gabriel Meffre

Qu’est-ce que la sélection massale ?

Le principe est de prélever un bourgeon sur un cep aux caractéristiques recherchées par le viticulteur (qualité des raisins, résistance aux maladies, bonne adaptation au climat…) et de le greffer pour le faire pousser. Il s’agit donc du prolongement de la souche mère, sans aucune modification génétique.

 

Cette méthode est utilisée depuis des millénaires, c’était d’ailleurs la seule employée par les vignerons jusqu’à l’apparition de la sélection clonale dans les années 70.

Nicolas, Responsable des Vignobles, témoigne :

Nous avons toujours porté une attention particulière à la sélection de nos cépages, en nous basant sur l’observation de ceps intéressants quant à leurs critères empiriques de végétation et de récolte”. 

 

Et la sélection clonale ?

En une phrase, “la sélection clonale est une sélection massale poussée à l’extrême”. Il s’agit là aussi de sélectionner une souche et de reproduire cet “individu” pour obtenir des clones. Ces derniers sont référencés ensuite dans un catalogue, et commercialisés. “Par exemple, la Syrah n°174 peut se retrouver aussi bien en Australie, en Californie que dans le Languedoc, alors qu’elle est issue du même plant-mère” explique Nicolas.

Cette technique a été mise au point dans l’idée d’avoir davantage le contrôle sur des paramètres d’ordre agronomique, oenologique et sanitaire.

 

La sélection massale, une démarche qui a du sens pour la Maison Gabriel Meffre

La plantation vue par le prisme de la biodiversité

La sélection clonale a largement aidé le vignoble français à limiter certaines maladies comme le phylloxéra et a fait la preuve de sa réussite au niveau sanitaire. Elle est également plus accessible car elle coûte 60 % moins cher que la sélection massale. En revanche, “elle conduit à une homogénéisation du matériel végétal et a tendance à appauvrir la diversité génétique de la vigne” précise Nicolas. 

 

Que ce soit pour replanter une parcelle ou remplacer un pied de vigne mort, la sélection massale nous permet de préserver et faire perdurer l’authenticité de notre patrimoine viticole.

Préserver la biodiversité et ne pas uniformiser la production est au centre de ce choix".

Cette pratique entre en totale cohérence avec notre démarche RSE axée notamment sur le respect de l’environnement.

Au Domaine de Longue Toque à Gigondas, nous pratiquons une sélection privée des ceps considérés comme les plus intéressants depuis presque 10 ans. Les petites parcelles de Syrah et de vieux Grenaches dans les Dentelles de Montmirail et des Trois Yeux ont un formidable potentiel et sont tout à fait adaptées à la sélection massale.

 

 

Notre Maison n’oppose pas les deux types de sélection. L’une comme l’autre répondent à des besoins différents et ont toutes deux fait la preuve de leur intérêt en fonction des vignobles. Le moteur de nos pratiques reste la préservation de l’environnement et la qualité de nos vins. C’est en fonction de cela que nous travaillons dans nos vignes !