Message d'erreur

Deprecated function : Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; mPDF has a deprecated constructor dans include_once() (ligne 38 dans /homepages/32/d375170435/htdocs/GM_Website/sites/all/modules/print/print_pdf/lib_handlers/print_pdf_mpdf/print_pdf_mpdf.module).

Le vin savant ou comment briller en société ?

Bouteilles de vins disposées dans les vinges

Dans l’assiette et dans le verre : comment éviter les faux pas ?

L’élaboration des accords mets et vins est subtile. Certains aliments n’apportent strictement rien aux vins, quand d’autres en détruisent tout bonnement leurs qualités organoleptiques. 

 

Ainsi, gardez la bouteille exceptionnelle que vous avez placée à la cave, plutôt que de la déguster avec une salade assaisonnée de vinaigrette, une assiette de crudités, des poireaux, endives, épinards ou encore artichauts. Le résultat le plus déceptif s’éprouvera surtout dans ce cas-là avec le vin rouge : les légumes verts et les crudités ont tendance à accentuer l’astringence des tanins et conférer ainsi au vin un caractère amer. Avec une salade niçoise par exemple, servez un vin rosé Côtes de Provence pour un accord toute en fraîcheur et suavité.

 

D’autre part, évitez de proposer du poisson ou des crustacés avec un vin rouge tannique, la chair de nos spécimens marins donnant un goût métallique aux tanins. Par contre, faites vous un plaisir de démontrer qu’un vin rouge léger et souple peut s’associer avec brio aux produits de la mer.


A savoir également : abstenez-vous de servir un vin blanc sec avec un mets sucré (sauf s’il est entièrement à base de fruits). Le vin se raidira face au sucre et agressera les saveurs de votre dessert. Préférez dans ce cas un Muscat de Beaumes de Venise !

 

La température de dégustation, un point crucial !

13 °C, voilà la température moyenne de dégustation que nous vous conseillons pour vos vins blancs et 18 °C pour vos vins rouges. Mais parfois, il arrive par exemple qu’un trajet en voiture ait suffi à faire monter la température de la bouteille que vous comptez servir. Nous vous livrons donc des astuces que vous pourrez mettre en pratique pour épater vos hôtes ou convives ! 

Si vous avez une bonne heure devant vous avant dégustation, vous pouvez envelopper la bouteille avec un torchon imbibé d’eau froide et la placer au réfrigérateur : le processus de refroidissement sera accéléré ! 

 

Vous disposez de moins d’1 heure ? C’est très simple, il suffit de remplir un seau avec moitié d’eau froide, moitié de glaçons, et ajouter une bonne poignée de sel : ce dernier se chargera de diminuer la température de l’eau encore plus rapidement.

 

Vous voulez en savoir plus sur l’art et la manière de bien servir le vin ? Nous vous partageons notre expertise dans l’article Bien servir son vin !

 

75 cl : mais pourquoi donc ?

Pourquoi les bouteilles de vin font 75 cl et non 1 litre ? Alors là, c’est votre moment de gloire, car peu de gens connaissent cette information ! 

Standardisée au XIXe siècle, la contenance de la bouteille de vin trouve son origine dans une organisation pratique et historique. A cette époque, les plus grands consommateurs de vin français étaient les Anglais. Or l’unité de mesure de nos chers voisins britanniques n’était pas le litre mais le “gallon impérial” égal à 4,54609 litres. 

Par souci de simplification dans la conversion, le vin était exporté chez eux en barriques de 225 litres (soit 50 gallons). Pour faciliter encore davantage les calculs à l’issue du conditionnement en bouteilles, les 225 litres de la barrique ont été répartis en 300 bouteilles de 75 cl. 

Et si vous avez bien suivi, vous pourrez en déduire qu’un gallon valait ainsi 6 bouteilles ! D’où la pratique encore majoritairement répandue de vendre les caisses de vin par 6 ou 12 bouteilles. 

 

 

Maintenant, amusez-vous à charmer vos interlocuteurs avec votre “science” ! Et si vous souhaitez en apprendre davantage, n’oubliez pas que la Maison Gabriel Meffre vous est ouverte tout l’été et que les activités y sont nombreuses !