Vendanges 2018, du cep au chai !

Du cep au chai, détails sur les vendanges 2018 pour la Maison Gabriel Meffre

Des vignes au diapason

Le résultat est là : des baies en quantité appréciable et une belle maturité sur l’ensemble des cépages. Même le Grenache, cépage très sensible au phénomène de coulure (qui stoppe les fleurs dans leur croissance puis les fait tomber) et au mildiou, a été globalement préservé. 

 

Nos équipes ont veillé sur les vignes malmenées par le climat et ont redoublé d’efforts sur l’ensemble des travaux en vert : relevages, ébourgeonnages, écimages… et maîtrise de l’herbe dont la croissance était activée par l’eau et la douceur de l’air du printemps.

 

Comme le rappelle Antoine, Directeur des Vignobles : “Le millésime 2018 n’est pas seulement le millésime des extrêmes (printemps pluvieux et été caniculaire). Les conditions de vendanges ont été parfaites en septembre et octobre : des journées douces, des nuits fraîches, un peu de Mistral pour sécher les quelques rosées du matin ! Cela nous a permis de rentrer dans nos chais des raisins de très belle qualité”.

 

 

Le secret de ces vendanges 2018

Arpenter les parcelles et déguster les baies ! Voilà ce qui a été déterminant pour s’assurer de la qualité des raisins et choisir la date de démarrage des vendanges. “La spécificité de l’année était d’être prêts à modifier nos habitudes de calendrier. Nous avons commencé les vendanges par des Syrahs du secteur de Montmirail en AOP Gigondas, bien avant nos raisins d’AOP Côtes du Rhône Villages Plan de Dieu, ce qui est vraiment inhabituel” précise Antoine.

 

Le secteur de Montmirail à Gigondas abrite nos grenaches centenaires qui produisent notre cuvée icône, le Gigondas "Hommage à Gabriel Meffre". C’est une fois que les raisins sont jugés exceptionnels dans leur équilibre et maturité, que les ceps sont sélectionnés pour êtres vendangés.

 

 

Les critères de sélection des baies

Notre Maison a de hautes exigences concernant les raisins à vinifier

 

Un des critères principaux est évidemment l’équilibre gustatif : le rapport acide-sucre doit être optimal. Nous recherchons ce qu’on appelle la “maturité technologique”. Le raisin doit être sucré, tout en ayant conservé une belle acidité et des arômes de fruits frais.

 

L’autre critère incontournable est l’équilibre phénolique, lié à la maturité des tanins. La peau des raisins ne doit pas être trop dure ni trop épaisse. Quant aux pépins, ils doivent être de couleur brune, croquants sous la dent, sans astringence, sans dureté et sans verdeur.

 

 

Temps forts et nouveautés 2018

Au Château Grand Escalion, les vendanges ont commencé fin août avec les rosés et se sont terminées un mois plus tard avec les Cabernet Sauvignon. L’inauguration de notre nouveau pressoir pneumatique a permis au millésime 2018 de bénéficier d’une plus grande qualité de presse de ses baies. 

 

Autre fait marquant : la production d’une cuvée de rosé premium issue d’une sélection parcellaire et composée d’un assemblage spécifique, la Cuvée "Amoureuse". “C’est un millésime qui nous a permis de réaliser des macérations longues (30 jours) afin d’extraire doucement toute la partie noble des tanins. Les vins sont expressifs et les arômes de fruits dominants, c’est un bel équilibre gustatif”, dévoile Antoine.

 

 

Pour le Domaine de Longue Toque, les vendanges ont débuté mi-septembre. “La couleur des peaux des raisins blancs était devenue bien dorée, notamment pour les Roussannes. L’équipe de vendangeurs était prête dès les premières lueurs du jour. A 500m d’altitude, la température cette année était un peu plus chaude que l’année dernière - autour des 10°C vers 6h du matin - mais cela reste une température idéale pour récolter les blancs.” 

 

Les vendanges se sont terminées début octobre par nos terroirs les plus tardifs. “Encore une fois et suivant le millésime, les différents cépages ont présenté directement leur spécificité. Là où les Syrahs étaient plutôt explosives de fruits noirs et d’épices pendant toutes les vinifications, les Grenaches étaient sur la réserve, peu expressifs... la « petite framboise » croquante caractéristique est arrivée plus tard pendant la vinification”.

 

 

Côté nouveautés, nous avons utilisé pour la première fois les 2000 hl de cuveries béton ouvertes entièrement thermo-régulées sur notre tout nouveau site de vinification à Orange ! Cette cuverie était intégralement destinée à vinifier des raisins de Châteauneuf du Pape. “Les vins présentent de très jolis équilibres, tout en finesse, avec un important potentiel aromatique laissant espérer un grand millésime."

 

A terme, l’objectif est de vinifier de petites quantités de raisins issus essentiellement des grands terroirs de la Vallée du Rhône, dont notre gamme de sélections parcellaires Laurus.

 

 

Les vendanges 2018 ont représenté un beau défi pour notre Maison - défi relevé main dans la main avec nos équipes et nos partenaires. Encore un peu de patience pour déguster ce nouveau millésime, nous lui apportons toute l’attention nécessaire pour qu’il soit lui aussi le reflet fidèle de nos savoir-faire et des terroirs.